Fontaine SICHEM

UN difficile accès à l’eau potable

La région maritime où se situent ces villages est basse, proche du niveau de la mer. Les sources n’existent pas. l’accès à l’eau se limite aux marigots et dans le meilleur cas aux puits traditionnels qui ne donnent souvent qu’une eau malsaine.  Pour accéder à l’eau potable il faut atteindre la nappe phréatique (entre – 150 et -200 m), ce qui implique des forages aux financements conséquents.

Ces équipements villageois, forage et fontaine, sont réalisés sous la conduite de SICHEM grâce à l’appui de la ville de Mouans-Sartoux ( 06370). Des forages ont été réalisés dans les villages de :

  • Kétapui en 2004, forage et fontaine
  • Akadjamé en 2009, forage et fontaine
  • Abolavé en 2013, forage et fontaine avec l’appui financier de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse.
  • Dzolakopé en 2018, forage et adduction d’eau (château d’eau et bornes fontaines).

La réussite de ces projets repose sur l’engagement des communautés paysannes qui doivent s’organiser pour porter le projet et se former pour gérer la fontaine. Ces conditions sont réunies lorsque la volonté du développement est portée par le CVD (comité Villageois de Développement) et le comité villageois de l’eau.

Ces travaux d’accès à l’eau potable, d’un coût élevé sont soutenus financièrement par la ville de Mouans-Sartoux avec l’aide de son comité 1 % Eau ainsi que par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerrannée Corse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *